Association des Amis de Jean LAUDE

Au delà de l’affection, de l’estime, et de la reconnaissance qu’ils lui ont portées, la famille de Jean Laude, ses proches, ses amis, ses collègues, ses étudiants…, ont spontanément décidé de créer une association.

Cette association a été déclarée en mai 1984 (J.O. du 26.07.1984, page 5512).

Elle siège socialement 127 rue Michel-Ange 75016 Paris.

Son président est Bernard Laude, frère de Jean Laude.

La vice-présidente est Corinne Pidancet-Laude, fille de Jean Laude.

Les secrétaires sont Michel Collot, Claude Frontisi, Jean-Louis Paudrat.

Le trésorier est Guy Chaussinand-Nogaret.

 

Cette association est chargée de faire connaître et reconnaître, d’étudier et de transmettre l’œuvre de Jean Laude, poète, historien de l’art, spécialiste de la peinture moderne, de l’Afrique noire et de la rencontre entre les cultures.

Elle veut assurer et/ou faire assurer le respect de son œuvre déjà publiée, et la préservation de celle-ci contre toute atteinte qui pourrait lui être portée.

Elle souhaite assurer et/ou faire assurer la diffusion de ses travaux publiés, en voie de l’être, susceptibles de l’être, dans le cadre du dispositif légal protecteur des droits attachés à la propriété littéraire, scientifique ou artistique.

 

Elle a également pour objet de préserver dans les meilleures conditions l’unité et l’unicité du patrimoine intellectuel constitué d’une bibliothèque, de lettres d’amis, artistes et poètes, de photographies, de films,…

 

Parmi les 50 membres fondateurs, qu’il est difficile de tous citer ici mais auxquels s’adressent nos remerciements, évoquons Jean-Paul Aron, B. Carroy, Michel Collot, Claude Frontisi, Corinne Pidancet-Laude, Bernard Laude, Jacques Legrand, Emmanuel Leroy-Ladurie, Paul Mayer, Mady Ménier, Francis Miroglio, Guy Chaussinand-Nogaret, Jean-Louis Paudrat, Fanette Roche, Daniel Roche, Andrée Ullmo. 

A ces noms s’ajoutent 51 membres d’honneur (citons les artistes et écrivains Zao Wou-ki, Pierre Soulages, Constantin Byzantios, Max Bucaille, Max Clarac-Sérou, Edouard Glissant, Pierre Daix, Laurence Bertrand Dorléac, Maurice Roche).

52 autres membres ont adhéré à l’Association au moment de sa création.

Réalisations :

Depuis sa création ont été rendus, par l’association,  plusieurs hommages à Jean Laude :

 

  • Décembre 1983 : « En mémoire de Jean Laude », grâce à l’Association culturelle de l’Université de Picardie sous la présidence d’honneur de Jean-Paul Aron, M. Paul Mayer en assurant l’organisation.

 

  • Mars 1984 : dans le n° 442 de la revue Critique (publiée avec le concours du Centre National des Lettres) : Michel Collot : « Jean Laude entre lignes et signes ». Contribution de Claude Frontisi.

 

  • 23-24 mai 1984 : au Centre Georges Pompidou : « Pour Jean Laude », table ronde organisée dans le cadre de la Revue parlée, animée par M. Blaise Gauthier, et exposition.

 

  • 1984 : Fascicule n°2 du Centre de Recherches historiques sur les relations entre les cultures (Directeur de publication Jean-Louis Paudrat). « Aspect de l’Art Japonais Moderne ».

 

  • Février 1985 : Revue héllénique KHNARI (A) « Poésie, Arts et Théories », un hommage de Madame Sania Papa, critique d’art, élève de Jean Laude.

 

  • Février 1985 : Transfert de la bibliothèque de Jean Laude au Musée d’Art et d’Industrie de Saint-Etienne et commémoration de l’œuvre de ce dernier. Grâce au concours de Monsieur Bernard Ceysson, création de la Bibliothèque Jean Laude.

  • Du 13 avril au 12 mai 1985 : Maison de la culture d’Amiens : exposition « Feu et Cendre » organisée sous l’égide de M. Paul Mayer avec le concours de Jean-Roger Carroy, Jean-Pierre Faye, Denis Roche, Maurice Roche, Romain Weingarten, Jean Paris, Edouard Glissant.

 

  • 12 juin 1985 : « Autour de Jean Laude, Dialogue entre les lectures ». Revue de L’Ecrit-Voir publiée avec le concours de Mademoiselle Martine Martin (n°6) au titre du Collectif pour l’histoire de l’art (publication de la Sorbonne). Programme video : « Jean Laude, de l’écrit à l’image ».

 

  • 27 février 1986 : Cinquième colloque de l’histoire de l’art contemporain « Hommage à Jean Laude ». « LES ABSTRACTIONS I » (la diffusion des abstractions) tenu au musée d’art et de l’industrie de Saint-Etienne et à l’U.E.R de lettres et sciences humaines de Saint-Etienne – grâce au concours notamment de Jacques Beauffet, Jean-Paul Bouillon, Bernard Ceysson, Louis Roux, Françoise Will-Levaillant.

 

  • 25 février – 15 mars 1986 : Exposition-vente organisée à la galerie Espace-Pont-Neuf sous l’égide de M. Yves Mairot.

  • 1988 : Edition du poème de Jean Laude, Etat de veille, avec eaux-fortes de Peverelli par les Editions du Dragon.

 

  • Mars 1989 : Publication chez José Corti du recueil de poèmes La Trame inhabitée de la Lumière. Edition établie par Michel Collot.

 

  • 13 décembre 1989 : Publication par M. Michel Nitabah du poème Le Miroir blanc, livre illustré par des gravures du sculpteur danois Jacobsen ; présenté à la Maison du Danemark, grâce à l’obligeance de Monsieur Uffe Andreasen, conseiller culturel de presse de l’Ambassade du Danemark à Paris.

  • 1er trimestre 1990 : « Les cahiers du centre de Recherches et Esthétique Musicale (CREM) s/c Institut de Musicologie, Faculté de lettres et de Sciences humaines : « Recherches picturales » de Jean Laude à l’initiative de M. Francis Miroglio.

 

  • 2 juin 1990 : A l’initiative de Juliette et André Darle et Alain Bosquet, avec la participation de Jean Paris, Maurice Roche notamment, manifestation de poésie murale « Poètes en Sologne » en « Hommage au poète Jean Laude ».

 

  • 1990 : « Mélanges » de Madame Mady Ménier publiés par les presses de l’université de Saint Etienne ayant trait aux Bronzes de Pierre Soulages, poème de Jean Laude dédié à ses amis Pierre et Colette Soulages, en référence à Claude Frontisi notamment.

 

  • Du 15 novembre au 23 décembre 1991 : Exposition « Pour Jean Laude » au Musée d’art moderne de Saint-Etienne sous le patronage de M. François Dubanchet, maire de Saint-Etienne. Commissaire de l’exposition : Mady Ménier. Y figurent des œuvres de Bazaine, Bonniel, Braque, Bucaille, Byzantios, Cardenas, Chavignier, Collinet-Baillon, Cremonini, Domela, Fourniau, Frolet, Giacometti, Girardin, Jacobsen, Klee, Lam, Lancri, Lardera, Laurens, Le Moal, Mairot, Manessier, Mayer, Michaux, Miro, Miroglio, Peverelli, Saint-Jean, Skyloyannis, Soulages, Szenes, Terracini, Vieira da Silva, Zao Wou Ki.

 

  • Du 7 Janvier au 31 janvier 1992 : Reprise de l’exposition « Pour Jean Laude » à la chapelle de la Sorbonne sous le patronage de Madame Michèle Gendreau-Massaloux, recteur de l’Académie, Chancelier des Universités de Paris et de Monsieur le professeur Georges Haddad, président de l’Université de Paris I Panthéon-Sorbonne. Catalogue édité par le Musée d’Art moderne de Saint-Etienne (1991).

 

  • 1997-1998 : Mise en voix et en scène du Dict de Cassandre (Fata Morgana, 1982) à la Maison de la poésie-théâtre Molière par Jean Bollery, avec Elisabeth Tamaris, Ophélie Orecchia et Jean Bollery. Costumes de José Quiroga.

 

  • 2006 : Réédition de la Thèse La peinture française (1905-1914) et l’art nègre par son premier éditeur, édition revue et présidée par Jean-Louis Paudrat, Klincksieck.

  • 2006 : Arts anciens du pays dogon, réédition du texte de 1959, Toulouse, Editions Toguna.

 

  • 2012 : Publication à La Lettre volée de la version inédite et définitive du recueil Les Plages de Thulé (dont l’édition originale avait paru aux éditions du Seuil en 1964). Edition établie par Michel Collot avec la collaboration de Chantal Colomb-Guillaume.

           

  • 2019 : Ecrits sur l’art, textes réunis sous la direction de Laurence Bertrand Dorléac et de Jean-Louis Paudrat pour les Presses du Réel.