Rechercher

Bernard Ceysson


Plus qu'un maître Jean Laude fut un ami. Et un "patron". L'ami et le maître, inou­bliables ! Sa gentillesse, son attention aux autres, son écoute bienveillante, témoi­gnaient à la fois d'une sereine sagesse, empreinte quelquefois d'ironie, et d'une humilité qui faisait oublier qu'il était l'un des "grands maîtres" de l'histoire de l'art. Mais il ne se souciait guère de s'imposer comme tel. Je garde le souvenir de quel­qu'un de passionné par la création artistique, il fut, nous le savons, après-guerre l'un des acteurs de l'avant-garde. Peut-être le poète fut-il ainsi, comme pour compren­dre, comme pour s'expliciter les voies et les détours de la création, conduit à faire l'histoire non pas de la poésie, elle était sa vie, mais de la peinture et de la sculpture, champ de création qui n'était pas directement le sien ? Il fut donc un lucide critique et un grand historien, rigoureux et méthodique sans esprit de système. Attentif aux formes, il savait les errements du formalisme. Mais il sut éviter, en un temps où s'y enlisait l'histoire de l'art, de dévoyer celle-ci dans le terrorisme "théoriciste" alors à la mode. La critique contemporaine aujourd'hui se fonde sur la réception des oeuvres. Ses amis et ses étudiants se souviennent que bien avant cet engouement il demandait qu'on fasse enfin une histoire de l'art du point de vue du spectateur.

Sans lui, les colloques d'histoire de l'art de Saint-Etienne n'auraient pas été ce qu'ils ont été. Nous ne serions pas, sans doute, ce que nous sommes. Cette exposition lui rend un amical hommage. Et il faut la voir comme telle : une manifestation de l'amitié.

Bernard Ceysson

1991, Exposition au Musée d’art moderne de Saint-Etienne

7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

« L’Historien de l’art : entre texte et image » Postface au recueil Ecrits sur l’art, Les presses du réel, 2019. Reprise de l’article paru dans Critique n°442, mars 1984, p.164-170. Peu après la dispa

Bibliographie des écrits d’histoire de l’art de Jean Laude établie par Jean-Louis Paudrat 1946 « Art et magie », in Juin : l'hebdomadaire du mardi politique, économique, littéraire : porte-parole de l

Montage de textes africanistes à vocation méthodologique dus à Jean Laude et réunis par Jean-Louis Paudrat Tirés de la publication « Pour Jean Laude » éditée par le Musée d’Art Moderne de Saint-Etienn